• Le Pica chez le chien !!

    a09bf398

    Voir mon autre Blog: http://colnem.eklablog.com 

     

     

     

    Le pica chez le chien




    1/ Le pica : qu’est-ce que c’est ?


    Le pica est un comportement alimentaire anormal qui consiste en l’ingestion de substances non nutritives et qui ne sont logiquement pas destinées à être mangées.

    On parle de pica lorsqu’un chien ingère par exemple : de la terre, des cailloux, du tissu, du plastique, du papier, du bois, etc… Lorsqu’un chien ingère des excréments, il s’agit là aussi d’une forme particulière de pica que l’on appelle coprophagie. Pour plus d’information sur cette affection spécifiques, consultez notre fiche santé qui lui est dédié : la coprophagie chez le chien.

     

    numérisation0009

     

    Prisca et Nuage  la petite  chienne de mes parents ..

    2/ Les causes de pica


    Il est dans un premier temps important de savoir que pendant leur croissance, les chiots passent tous, comme les enfants, par une phase de développement appelée phase orale, pendant laquelle ils découvrent le monde avec la bouche. Ils ont alors, pendant cette période, la fâcheuse manie de tout mettre à la bouche et d’ingérer des choses inadaptées : morceaux de jouets, de bois, terre, morceaux de papiers/mouchoirs, excréments, etc…
    Le pica n’est donc pas formellement anormal chez les jeunes chiens, et une éducation adéquate associée à de la patience permettent généralement d’en venir à bout.

    Chez le chien adulte, le pica n’est toutefois pas normal, et est à prendre avec le plus grand sérieux, compte-tenu des risques pour la santé de votre chien que cela peut représenter (cf infra).

    Le pica chez le chien adulte peut avoir une origine « purement comportementale ». Les chiens peuvent agir ainsi par frustration, par ennui, par anxiété, ou encore pour attirer l’attention des propriétaires.
    Certains chiens peuvent aussi ingérer leurs propres crottes ou des objets détériorés, afin de faire disparaître l’objet d’une punition éventuelle (bien souvent en souvenir de réprimandes passées).
    Concernant la coprophagie en particulier, une hypothèse actuelle serait que les chiens agiraient ainsi par mimétisme, ayant vu leurs maîtres ramasser leurs selles.

    Si votre chien mange de l’herbe, il s’agit là aussi de pica.
    Les interprétations données au fait de manger de l’herbe sont diverses et variées. Il s’agirait en réalité d’un comportement instinctif, ancestral, qui permet au chien de se faire vomir, et ainsi de se soulager de toute pesanteur gastrique.
    Si certains ont rapporté que le fait de manger de l’herbe permettait au chien de combler des carences, cette hypothèse semble désormais obsolète, puisque même des chiens dont l’alimentation est parfaitement complète et équilibrée présentent ce comportement.


    NB : selon une croyance populaire, « le chien qui mange de l’herbe se purge ». Si cela est souvent vrai dans le sens « il se fait vomir », il ne faut surtout pas croire que le chien agissant ainsi « se vermifuge ». Au contraire même, l’herbe ingérée peut-être porteuse de nombreux œufs et larves de parasites, et est donc susceptible de contaminer le chien, et non de le débarrasser de quelconques vers digestifs.


    Qu’il s’agisse d’herbe ou de toute autre substance non comestible, le fait qu’un chien mange des choses inadaptées peut être la conséquence d’un certain inconfort digestif, ou nombreuses maladies. Parmi les causes à envisager, citons : les carences alimentaires, le parasitisme digestif, les gastrites chroniques, les intolérances alimentaires, l’ingestion de poils par léchage (bien que généralement plus problématique chez le chat), l’insuffisance pancréatique, etc…
    Certaines maladies dont la boulimie (polyphagie) fait partie des symptômes, peuvent aussi inciter le chien à manger tout et n’importe quoi. Diabète et maladie de Cushing font partie de ces affections rendant généralement le chien boulimique.

    Pour terminer, l’apparition de pica est souvent constaté chez les chiens âgés peut être un signe de sénilité. Le pica fait en effet partie des symptômes de la « dépression d’involution ».


    3/ Les risques liés au pica


    Ingérer des choses qui n’y sont pas destinées est loin d’être anodin ! Il existe de réels risques pour la santé de votre chien, aussi devrez-vous redoubler de vigilance.

    Les principaux risques sont :
    - Une intoxication : par l’ingestion directe de produits potentiellement toxiques (y compris des plantes et des médicaments) ou par ingestion de toute substance sur laquelle aurait pu être dispersé un toxique (ex : végétaux avec des pesticides, engrais, etc…).
    - L’apparition de troubles digestifs
    d’intensité et de gravité variable : simple irritation du tube digestif pouvant se traduire par de la diarrhée et/ou des vomissements, sub-occlusion ou occlusion digestive (ficelles, morceaux de jouets, tissus, plastiques…), perforation digestive (bouts de bois, ferraille, os…), péritonite,…

    - La contraction des maladies infectieuses et de parasites (en ingérant par exemple les excréments d’autres animaux, de l’herbe contaminée, etc…).

    Enfin, le pica peut aussi être associé à un comportement destructeur. Ne laissez donc pas ce comportement s’installer : agissez-vite, et bien !


    4/ Résoudre le pica


    Pour venir à bout de ce comportement souvent désagréable pour le propriétaire, et qui plus est dangereux pour la santé du chien, nous vous conseillons de consulter votre vétérinaire afin d’écarter toute cause médicale. Le meilleur moyen de gérer un problème est en effet d’en traiter la cause. Après avoir éventuellement réalisé les examens complémentaires qu’il jugera nécessaires (bilan sanguin, analyse de selles, échographie, endoscopie digestive…), il pourra alors vous prescrire un traitement s’il y a lieu, et vous indiquer la conduite à tenir en cas de trouble du comportement.

    Dans tous les cas, il faudra veiller à vermifuger très régulièrement votre chien (tous les mois jusqu’à l’âge de 6 mois puis au moins 2 à 4 fois par an ensuite), et à lui proposer une alimentation Premium, afin d’éviter toute carence.
    Le recours à un aliment pour chien à estomac sensible (ex : Hill’s Science Plan Sensitive Stomach) ou à un aliment médicalisé hypoallergénique ou hyperdigestible (sur recommandation de votre vétérinaire) pourra dans certains cas bien précis améliorer les choses.

    En attendant votre consultation et que le problème soit convenablement gérer, sortir votre chien en laisse sous haute surveillance limitera les possibilités de pica et donc les risques pour la santé de votre compagnon.

    Quoiqu’il en soit, l’éducation du chien est primordiale (et ce encore plus s’il s’agit d’un chiot). En cas de pica, la punition dite interactive (venant de vous), n’est pas efficace dans tous les cas et peut même au contraire renforcer le comportement du chien qui recherche votre attention. De plus, les chiens les plus « vifs d’esprit » pourront avoir tendance à limiter le pica en votre présence et décupler leurs efforts destructeurs dès que vous aurez le dos tourné !
    Aussi l’idéal est de mettre en place toutes formes de subterfuges qui feront que le chien associera le pica à quelque chose de désagréable pour lui, et ce indépendamment de votre présence : punitions alors que vous êtes cachés, émission d’un bruit strident, dépôt de répulsif ou de substance amère sur l’objet du délit, etc…
    Sachez que pour venir à bout de la coprophagie, le Copronat est un complément alimentaire qui se met sur l’alimentation des animaux de la maison. Copronat régule la flore digestive des animaux et rend les crottes inappétentes.

    Enfin pour terminer, les friandises/os à mâcher, ainsi que les jouets très solides (ex : Kong) sont un bon moyen de canaliser le besoin de mastiquer de votre chien !

     

    090424061054449354

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :