• Quelques remèdes de Grand-Mère....

    Bonjour pour Noël

    Les remèdes de grand-mère qui marchent

                                                              

    Les remèdes de grand-mère ne sont pas que balivernes. Certains peuvent montrer une vraie efficacité sur les maux de tous les jours : rhumatismes, insomnie, rhume, brûlures ou fièvre, de manière naturelle et sans se ruiner.

                                                                                

    Le charbon végétal réduit les ballonnements

    Le charbon, un remède de grand-mère un peu oublié de nos jours. Mais pourtant utile en cas de ballonnements et petits désordres intestinaux. Disponible en poudre ou en gélules, il est vendu en parapharmacies et boutiques bio sous le nom de charbon végétal ou charbon activé.
    Pourquoi ça marche ? Le charbon végétal est une véritable éponge parcourue de nombreux pores. Il emprisonne ainsi les substances étrangères, gaz et autres résidus présents dans l’intestin. Attention : il ne faut pas consommer de charbon végétal en cas de prise de médicaments, prise de la pilule ou constipation.
    En pratique : En cas de ballonnements, prenez des gélules de charbon à raison d’un gramme par jour pendant une semaine.

     

     

                                                                           

    Nausées : essayez l’aneth

    L’aneth est utilisé depuis des siècles dans diverses préparations digestives. A juste titre : cette plante, disponible en supermarchés ou boutiques bio, peut en effet estomper les nausées.
    Pourquoi ça marche ? Les graines d’aneth agissent sur les muscles lisses de l’intestin pour empêcher les spasmes intestinaux. Elles contiennent aussi du potassium, qui stimule les fonctions d’élimination du corps.
    En pratique : Pour une tisane, versez deux cuillères à café de graines d’aneth par tasse d’eau bouillante puis laissez infuser dix minutes. Mais ne dépassez pas trois tasses par jour. L’aneth a un effet diurétique à fortes doses. Autre solution : mâcher quelques graines d’aneth jusqu’à ce que la nausée disparaisse.

     

     

                                                                                       

    Du basilic contre les aphtes

    Les aphtes, ces petites ulcérations de la bouche, nous mènent la vie dure. Ils peuvent faire souffrir pendant toute une semaine, voire plus. Mais une plante commune en vient à bout : le basilic.
    Pourquoi ça marche ? Le basilic dispose de vertus antiseptiques et anti-inflammatoires. Il aide à détruire les microbes présents dans la bouche et à soulager les lésions. Une étude publiée en 2007 dans le Journal of Herbal Pharmacotherapy montre ainsi l’efficacité du basilic contre les bactéries.
    En pratique : Il suffit de mâcher quelques feuilles de basilic crues ou de se concocter des bains de bouche. La recette : 100 g de basilic dans un litre d’eau bouillante, pendant trente minutes. A répéter plusieurs fois par jour, jusqu’à disparition des aphtes.

                                            

                                           

                                                     

    La canneberge prévient les infections urinaires

    La France commence à succomber à la canneberge. Cette petite baie rouge originaire d’Amérique s’installe sur nos étals, parfois sous son nom anglais de "cranberry". Une des raisons de son succès : elle est utilisée depuis des centaines d’années contre les infections des voies urinaires.
    Pourquoi ça marche ? Le jus de canneberge réduit l’adhérence des bactéries sur les muqueuses urinaires, en particulier chez les femmes souffrant d’infections chroniques. Une étude canadienne de 2002 menée sur 150 femmes montre une réduction significative du nombre d’infections au bout d’un an.
    En pratique : Pour profiter pleinement de ces vertus, il faut boire 500 ml par jour de jus concentré de canneberge, disponible en supermarchés. Evitez les cocktails, moins riches en fruit.

     

                                               

    La bourrache fait baisser la fièvre

    Une attaque virale ? Notre organisme répond par la fièvre, un bon moyen de détruire les agresseurs. Pour faire ensuite baisser cette fièvre, les plantes peuvent aider. La bourrache, disponible en parapharmacie et boutique bio, donne de bons résultats.
    Pourquoi ça marche ? La bourrache possède des vertus sudorifiques et anti-inflammatoires. Elle permet notamment de réguler la température par la transpiration en cas de fièvre.
    En pratique : Versez 25 g de feuilles de bourrache séchées dans un litre d’eau, portez à ébullition 2 minutes puis laissez infuser 20 minutes. Filtrez et buvez. Vous pouvez prendre une tasse de cette décoction trois à quatre fois par jour après les repas. Mais si la fièvre persiste plus de 48 heures ou si d’autres symptômes (toux, vomissements) apparaissent, consultez votre médecin.

     

     

      noel

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :